Éditorial : François Sauvagnat, un style

« Le style est l’homme même » [1]. Comment rendre hommage à un travailleur décidé de la psychanalyse ? À un érudit curieux du monde, à un chercheur appliqué ? La manière que nous avons choisi, et qui nous a semblé la plus fidèle, est celle de faire entendre son style : sa façon singulière de se saisir des thèmes auxquels son travail donnait une profondeur nouvelle, dans le souci de la référence précise, du trajet détaillé d’un concept, de la particularité d’une lecture. Une curiosité accompagnait sa manière d’enseigner, toujours avec rigueur.

Vous lirez ici un ensemble de textes qui dressent un portrait de l’ami, du collègue, du professeur… et, en ouverture, un de ses écrits de fond sur la question des hallucinations verbales.

Le style c’est l’homme, « l’homme à qui l’on s’adresse » [2], ajoute Jacques Lacan dans l’ouverture de ses Écrits.

Lisez ce numéro de L’Hebdo-Blog, nouvelle série, munis d’un petit carnet pour noter ces multiples références à lire et à étudier. C’est la meilleure manière de rendre hommage à François Sauvagnat.

[1] Buffon, « Discours sur le style. Discours prononcé à l’Académie française par M. de Buffon le jour de sa réception », 25 août 1753, disponible sur internet.

[2] Lacan J., « Ouverture de ce recueil », Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 9.