Au coeur de la clinique… Avec JD Matet, L. Mahjoub…

Événements, Hebdo Blog 34

Écho de l’ACF-Île-de-France

image_pdfimage_print

La psychanalyse dans la cité

Le mardi 19 mai s’est tenue l’assemblée consultative de l’ACF-ÎdF sous la présidence de Christiane Alberti. Cette AC a permis de ponctuer la transition entre l’ancien et le nouveau comité régional. À cette occasion, Marie-Hélène Brousse, invitée à nos débats, nous a livré en avant-première le sommaire détaillé du numéro 90 de La Cause du désir.

Cette rencontre fut l’occasion pour le nouveau comité régional de proposer une intervention à plusieurs voix donnant lieu à des échanges variés et rythmés. Une grande partie du débat s’est concentré sur le syntagme « la psychanalyse dans la cité ».

Le comité régional souhaite en effet donner une impulsion forte à cet aspect du travail dans l’Île-de- France : librairies et cinémas de quartier sont déjà démarchés pour tisser des partenariats qui suivent leurs programmations. Ainsi, le film Selma de Ava DuVernay a été suivi, lors de sa séance du 7 mai au Ciné 220 de Brétigny-sur-Orge, d’un débat avec le public orchestré par deux de nos collègues ; la librairie Antoine de Versailles recevra le 4 juin deux des auteurs de La Cause du désir pour présenter le numéro « Corps de femme ».

Dans la même perspective : des médiathèques du 91 sollicitent notre intervention pour animer des échanges destinés à un large public (proposition de deux séances en octobre et décembre aux Ulis sur le thème « parents/ados » et un possible réseau de quatorze médiathèques !). Un lycée du 94 verrait d’un très bon œil qu’un psychanalyste de notre champ intervienne en classe de philosophie pour faire vivre avec nos signifiants l’œuvre de Freud et le retour opéré par Lacan sur celle-ci. À Saint-Cloud, le collège Charles Gounod ouvrira ses portes à nos collègues du bureau de ville, une conférence sera donnée par un membre de l’École le mardi 9 juin à l’adresse des profs et des parents d’élèves sous l’intitulé : « Ados, victimes des réseaux sociaux ou non ? ». Ajoutons à cela les séances de Café psychanalyse déjà bien ancrées à Châtillon et à Bourg-la-Reine par exemple.

Enfin, pour faciliter le travail de terrain, un flyer est à l’étude pour que nous puissions laisser une « carte de visite » de l’ACF-ÎdF à nos partenaires potentiels.

Les remontées de terrain nous donnent à penser que beaucoup, parmi les acteurs de la cité, sont prêts à s’ouvrir à l’orientation lacanienne. Est-ce le signe d’un début de retour du mouvement de balancier qui prédisait la fin de la psychanalyse ? C’est ce que nous voulons croire et c’est ce que nous développerons (entre autre) lors du mandat en cours.

Régulièrement, des échos de l’ACF-ÎdF seront proposés à l’équipe de rédaction de l’Hebdo-blog, pour que chacun puisse mesurer les choses et… participer à l’aventure ?

Recommended