Les J47 se préparent dans les ACF, avec O. Meseguer, C. Maugin…

Événements, Hebdo Blog 38

Faire couple avec les réseaux

image_pdfimage_print

Les Journées « Faire couple » se tiendront en novembre, mais elles ont déjà commencé : à travers le Blog, le Journal, et aussi les initiatives locales sur le thème.

Les J44 « Être mère » ont été l’occasion de mettre en place l’expérimentation d’une e-commission nationale avec un e-collègue par ACF et par réseau du Champ freudien : CIEN, CEREDA, RI3. Avant le lancement de la campagne publique, la première tâche a été de faire la recension des moyens : sites-blogs, listes électroniques de diffusion, comptes Twitter, pages Facebook. Nous avons alors constaté une implantation conséquente, mais avec des disparités importantes. Ce recensement a eu deux effets majeurs. D’une part il a permis de se faire une idée concrète de la présence des ACF sur le web. D’autre part, le recensement s’est traduit instantanément par la création de pages Facebook, comptes Twitter, réveil et même restructuration de blogs, ainsi que par la création de listes de diffusions électroniques hébergées (de type yahoo ou google groupes), constitution de e-équipes locales et d’un cartel consacré à la présence sur la toile.

Il s’est avéré très précieux d’avoir dans chaque ACF un collègue intéressé par l’e-diffusion, qui en saisit l’enjeu, désirant en faire partager l’intérêt par les membres de son ACF, par le délégué régional.

Cette e-commission, dont le support est une liste de discussion électronique, a accueilli une mobilisation, un bouillonnement, une inventivité remarquables.

À l’issue des J44, l’expérimentation a été validée et décision fut prise de reconduire le dispositif pour les J45.

Nous y voici donc.

Nous avons défini un nouvel enjeu, une orientation pour les mois qui viennent. Si nous avons consolidé et étendu notre réseau il s’agit maintenant de le connecter à d’autres à partir notamment du compte Twitter et de la page Facebook des J45. Un soin particulier est mis dans ce sens dans les messages diffusés, et un dispositif de veille concernant les médias avec lesquels nous sommes susceptibles de nous connecter. L’équipe Twitter, composée de sept collègues, assure une veille continue. Les premiers résultats sont là, la connexion est en cours. Quant à la page Facebook, elle a déjà dépassé très largement les liens de celle des J44 qui elle-même avait fait progresser grandement notre impact.

Il est bien connu que chaque changement technique du recueil et de la diffusion de l’écrit a un effet sur la forme du message. Du volumen au codex, du livre copié à l’imprimerie et finalement à la numérisation, chaque mutation du support implique celle de la forme, mais aussi du contenu. Aujourd’hui s’y ajoutent les images, la vidéo, le son et les hyperliens.

Diffuser la psychanalyse aujourd’hui suppose de l’adapter aux nouveaux supports. C’est ce dont nous devons prendre la mesure, en acte, si nous voulons que le discours analytique rencontre son époque et que le psychanalyste se tienne à la hauteur de la tâche « qui lui revient en notre monde »[1].

[1] Lacan J., « Acte de fondation », Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 229.

Recommended