Echos des J47 dans les ACF

Édito, Hebdo Blog 76

Notre combat

image_pdfimage_print

Tout se passe parfois comme si le réel nous jouait des tours, comme si nous nous retrouvions projetés dans les pages d’un très mauvais roman ou d’une pathétique tragi-comédie, avec son cortège de mauvais coups du sort lancés aux dés par des dieux moqueurs. La succession de sombres nouvelles, outre-Atlantique aussi bien qu’en France ou au Royaume-Uni n’évoque-t-elle pas un tel moment ?

Délitement du lien social comme de l’Europe, montée en flèche des pensées identitaires et autoritaires, et aujourd’hui, demain, ce projet de loi Belge[1] qui semble s’inscrire dans cette noire série dans la mesure où elle menace elle aussi la place faite au sujet dans son irréductible singularité : comment ne pas céder alors à l’abattement et à un certain sentiment d’impuissance face à cette vague dont la crête de l’ultralibéralisme capitaliste allié à la modernité vient s’échouer dans les remugles des pensées les plus extrêmes ?

Aujourd’hui plus que jamais se dévoile pourtant la nécessité de notre orientation. D’abord dans la grille de lecture qu’elle nous offre, premier ressaisissement qui vient ordonner le désordre du monde et nous permettre d’envisager les coordonnées de ce que nous nommons passages à l’acte : nous l’avons entendu en Floride comme dans le Nord de la France, des mois après qu’un enfant a été abandonné sur une plage à Berck pour le protéger de forces maléfiques qui l’auraient livré à un destin bien plus funeste encore, selon la certitude de sa mère délirante. Il nous a été donné de le saisir de manière magistrale aussi la semaine dernière à la Mutualité où des membres de notre École ont montré comment le réel de la psychose pouvait être circonscrit, bordé, et donc lui aussi orienté par une bonne rencontre avec un analyste.

Bien loin d’une quelconque consolation donc, l’urgence est de poursuivre notre formation, toujours remise sur le métier, dans la rencontre au un par un : c’est ce que nous avions à cœur de mettre à l’honneur cette semaine, soit notre politique, notre combat, pour une politique lacanienne du symptôme [2].

[1] CF Le forum des psychanalystes, https://sites.google.com/site/forumpsybe/home

[2] Selon la belle expression de Jacqueline Dhéret, dans son texte en Une de ce numéro.

Recommended