Une PUBLICATION de l'ECF, des ACF et des CPCT

Édito, Nouvelle Série, L'Hebdo-Blog 190

Éditorial : Réduire le nommable*

image_pdfimage_print

L’analyste pousse à l’élaboration, la provoque, pour que se déroule le tapis de l’hystoire. Comment se faufiler au-delà de cette construction éblouissante qui par son éclat recouvre le plus intime, la marque laissée par la rencontre initiale avec le signifiant ? Il s’agira de ne pas se laisser séduire par les sirènes d’une certaine parole qui donnerait la réplique à une demande, ni même de « se laisser flatter par la rutilance des significations »[1] nous rappelle Jacques-Alain Miller. Pour cela, il nous propose de passer de l’écoute, qui est toujours écoute de significations, à la lecture d’un signifiant, le signifiant premier, en en passant par l’écriture. C’est en effet en suivant les méandres d’une parole et en s’orientant du manque qu’elle dévoile, qu’une chance est laissée à l’inattendu de s’écrire : « un poème […] qui s’écrit, malgré qu’il ait l’air d’être un sujet »[2]. Ce maniement de la lettre vise à cerner au plus près le signifiant venu frapper le corps parlant, constater cette jouissance répétitive, hors sens, coupée de S2 et chevillée au corps. Les Analystes de l’École nous livrent avec finesse l’effet vivifiant d’avoir isolé dans une formule hors sens cette articulation du signifiant et du corps. Leur enseignement témoigne d’une « puissance de la parole […] écornée »[3] qui laisse la place à un acte de bien-dire ce qui s’est écrit.

Voilà ce que vous réserve ce nouveau numéro d’Hebdo-Blog en direction de « Question d’École ».

*  réduire ce nommable » (Lacan J., « Des religions et du réel », La Cause du désir, n°90, juillet 2015, p. 12.)

[1] Miller J.-A., « L’orientation lacanienne. L’Un tout seul », enseignement prononcé dans le cadre du département de psychanalyse de l’université Paris VIII, leçon du 23 mars 2011, inédit.

[2] Lacan J., « Préface à l’édition anglaise du Séminaire XI », Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 572.

[3] Cf. le texte de J.-D. Matet dans ce numéro : « Passe : puissance de la parole et efficace de l’acte », L’Hebdo-Blog, n°190, 27 janvier 2020, publication en ligne (www.hebdo-blog.fr).

Articles associés

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer