C'est l'été avec l'HB, aux côtés de M.-H. Brousse, P. Lacadée et le dernier numéro de La cause du Désir​

Édito, Hebdo Blog 60

Temporalités du corps parlant

image_pdfimage_print

L’on pourrait si l’on se retournait sur les cinq numéros composés par la nouvelle équipe de l’Hebdo blog depuis janvier 2016 aisément tirer un fil, dans l’après-coup comme il se doit dans notre champ.

Du retour sur l’annulation des Journées 45 à la politique de la passe aujourd’hui, en faisant un détour par l’instant de voir en tant que détaché de toute aperception ou encore le refus que ces pages se fassent le mausolée des événements advenus dans notre communauté de travail, la question du temps est en effet au cœur des débats et réflexions qui font vivre notre École : qu’elle soit remise en cause du « temps pour comprendre » et précipitation vers le « temps pour conclure » ou nouvelle épaisseur donnée au présent par l’orientation toujours plus poussée des psychanalystes vers le réel, la temporalité est au cœur de toute analyse lacanienne et se voit elle aussi bousculée par l’ère du parlêtre.

Aussi consacrons-nous ce numéro à interroger, aux côtés de Miquel Bassols qui nous livre son retour précieux sur la soirée préparatoire au futur congrès de l’AMP, les différentes façons dont les corps parlants tentent de répondre à l’urgence imposée par notre civilisation. Multiplication des objets qui nous maintiennent toujours à côté de notre substance jouissante tout en espérant la combler, promesse d’éternité de la science comme de la religion qui ne font qu’accélérer le pousse-à-la-satisfaction qu’exige la pulsion : nous avons à répondre à ces nouvelles distorsions temporelles, qui réinterrogent le temps logique dégagé autrefois par Lacan, et nous obligent à faire un pas de côté, bien au-delà des considérations sur le manque à être du sujet du signifiant, et certainement pas comme conservateurs d’un temps passé mythique où chaque chose était soi-disant à sa place, advenant en son temps ou encore promoteurs du temps de la rétroaction comme du retour du refoulé.

Où se tenir quand s’abat la hache du réel, et quelle position adopter face à l’urgence dans laquelle sont précipités nos corps passés au tamis des mots, mais pas seulement ? Autant de questions pour lesquelles nos auteurs s’efforcent de vous livrer des pistes en se hâtant lentement.

Virginie Leblanc.

Recommended