C'est l'été avec l'HB, aux côtés de M.-H. Brousse, P. Lacadée et le dernier numéro de La cause du Désir​

Édito, Hebdo Blog 108

Subversion

image_pdfimage_print

L’actualité politique la plus récente nous pousse à situer la juste place de la psychanalyse dans la cité, à l’époque de l’individualisme démocratique. Traiter des relations entre discours du maître et discours analytique peut sans doute frayer un chemin pour y voir clair.

On peut bien sûr faire jouer l’antinomie des discours : antinomie entre la psychanalyse et les dispositifs de la maîtrise. Mais considérer aussi bien que la psychanalyse n’est pas totalement dénouée de son lien avec le discours du maître : qu’elle soit un discours suffit  à la classer « dans la parenté du Discours du Maître » (le mot est de Lacan dans L’envers de la psychanalyse) en tant qu’il constitue la matrice du lien social. Comment dès lors situer la place de la psychanalyse dans la cité, en tenant compte de cette antinomie ?
Hebdo-Blog ouvre ici la question, dans deux directions. Sous l’égide de la garantie d’abord, car elle est de nature à interroger l’intersection de ces deux discours. Le titre d’Analyste Membre de l’École désigne bien la façon dont une École de psychanalyse se fait représenter dans le discours du maître, en tant qu’association légale. J.-A. Miller relevait en ce sens, lors de son introduction à Question d’École, que l’École fait « une double postulation, l’une vers le discours analytique, l’autre vers le discours du maître. Par le biais de l’association, le discours analytique se soumet ouvertement au discours du maître en même temps qu’en douce, il le subvertit ».
En interrogeant ensuite, le régime de la ségrégation et de la communication généralisée, sous lequel les sujets n’ont nul discours qui permette faire lien social. Les uns-tout-seuls sont mis en lien sans le recours de l’interprétation et en un sens, sans la présence des corps. Comment le discours analytique opère-t-il quand la cité se ramène au marché ?
Dans L’envers de la psychanalyse, Lacan nous livre à deux reprises le terme de « subversion » du discours du maître. Ni  le terme de révolution, ni celui de progrès, ne semblent appropriés pour cibler un mode de relation éthique au discours du maître – les solutions heureuses ayant toujours des penchants totalitaires. Quelles conséquences tirer de ce terme de subversion et quelles en sont aujourd’hui les voies privilégiées ?
Ce numéro anticipe et informe. Anticipe la soirée de la garantie, la prépare par les voix de Philippe De Georges et Pierre Naveau qui l’animeront le 20 Juin prochain. Nous livre un premier écho de la Journée de l’Envers sur « Les nouveaux visages de la ségrégation » qui s’est tenue ce samedi, par la voix de Camilo Ramirez qui en avait la charge.

Recommended