Identités précaires au XIXème siècle, présence de l'analyste

Événements, Hebdo Blog 14

Les échos du colloque de l’ACF IdF

image_pdfimage_print

Le 13 décembre 2014, la municipalité de Bourg-La-Reine a accueilli le colloque organisé par l’ACF Ile-de-France en partenariat avec l’ACF Capa. Lors de cette journée ont été présentés les différents travaux produits par des ateliers en cours dans les deux associations. Par ses scansions tout au long de la journée, Serge Cottet, l’invité fil rouge de cette rencontre, a su dégager les points forts de chaque exposé et faire résonner l’assertion proposée par le titre « ça ne passe pas ! … mais ça insiste » comme étant au cœur de l’orientation lacanienne.

Quatre thématiques ont été choisies pour déplier ce thème : l’adolescence, la précarité symbolique, la création artistique et le sinthome.

Nous nous sommes orientés à partir de ce qui se répète à travers le transfert, ainsi que les effets du signifiant, notamment sur le corps. Plusieurs cas nous ont enseigné que le signifiant qui insiste contient à la fois l’impasse dans laquelle se trouve un sujet aussi bien que sa solution.

Par les échanges avec les artistes, nous avons pu approcher ça ne passe pas, ça insiste comme une traduction du mouvement même de l’inconscient, en écho avec ce que Lacan en dit : « C’est ce qui ne cesse pas de ne pas s’écrire ».

Ce qui ne passe pas, ce qui insiste, c’est la dimension réelle de l’inconscient. Même s’il y a des mots, ça n’a pas passé. Une autre façon d’aborder la formule est de prendre le ça insiste comme une traduction de ça ne passe pas.

Contrairement aux thérapies diverses à la mode et aux injonctions orthopédiques actuelles, notre positionnement n’est pas de faire passer ce qui ne passe pas, mais de travailler à partir de la répétition, d’attraper dans la répétition la manifestation de l’inconscient.

Ce fut aussi l’occasion d’interroger ce qui ne passe pas du côté de l’analyste, son préjugé ainsi que le nomme Lacan, qui le conduit au contrôle pour que le ce qui ne passe pas de son côté ne vienne pas faire écran au ça ne passe pas de l’analysant.

En tout cas, ce fut une belle journée riche d’enseignements. Contrairement à ce qui était annoncé, ça a finalement passé bel et bien trop vite !

(Illustration : Philip Metz)

Recommended