Les J47 se préparent dans les ACF, avec O. Meseguer, C. Maugin…

Édito, Hebdo Blog 55

Du quotidien faire événement

image_pdfimage_print

L’enthousiasme que la nouvelle équipe de l’Hebdo Blog ressent, à l’heure de s’engager dans une si belle aventure éditoriale, ne peut qu’être tempéré par le contexte dans lequel nous nous mettons à la tâche.

De telles circonstances engagent, et, dans le droit fil de l’acte posé dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015 par la Présidente de l’École de la Cause Freudienne, l’annulation des 45e Journées, obligent à un réglage du discours tout autant qu’à un assèchement de l’émotion comme du fantasme. Passées la stupeur et la paralysie signifiante qui clôt les bouches et suspend les plumes, le temps est cependant venu de prendre la mesure de ce que nous avons vécu, de ce qui nous attend, et des multiples remaniements que le trou creusé par cette irruption des « événements » va entraîner.

C’est pourquoi nous avons choisi, pour ce premier numéro de l’année 2016, de faire une large place aux voix qui s’élèvent dans l’après-coup : vous pourrez y lire les mots de Patricia Bosquin-Caroz, qui revient sur la façon dont elle a, comme présidente de l’ECF, assumé sa responsabilité, c’est-à-dire engagé sa parole tout autant que, plusieurs semaines après, son corps. Vous découvrirez également, dans le texte de Cécile Bultez-Germain, comment la cérémonie théâtrale, au cours d’une adaptation du Prométhée enchaîné d’Eschyle le soir du 17 novembre, rallume l’étincelle du feu du désir, au-delà de l’espérance.

Autant de phrases qui témoignent du fait que notre désir de faire savoir n’est pas près de se tarir. À l’orée de cette nouvelle année, et à la suite de Stella Harrison et de toute son équipe, que nous remercions chaleureusement pour son travail et son accompagnement dans ce moment de transition, nous vous adressons donc un vœu tout à fait spécial. Que ces colonnes soient un des lieux de recueil privilégié de cet élan, et que les écrits de chacun de ceux qui œuvrent à ce que, jour après jour, nos ACF et CPCT soient des lieux vivants et vibrants de l’éthique qui est la nôtre, puissent trouver à s’y loger : la mise en bouche de Pascale Fari sur la prochaine journée du CPCT Paris l’inaugure de belle manière.

Mais encore que le travail minutieux, ces travaux et ces jours dont fourmillent chacune des régions qui tissent le réseau de notre École, puisse résonner ici pour étendre l’empan de sa chambre d’écho : nous veillerons attentivement à ce que l’Hebdo Blog suive, anticipe et prépare les débats qui occupent jour après jour les membres, dans un souci renouvelé pour la façon dont les ACF sont tournées vers le public, dans leur dialogue avec les institutions, avec les artistes et tous ceux qui sont attentifs à la clinique des discours dans la cité. Afin que notre et votre quotidien atteigne la dimension non des « événements » dans leur obscure répétition, mais de l’événement, avec sa puissance de surprise et sa force d’ouverture, sa capacité à donner à voir les choses autrement. Ou comment du quotidien faire événement.

Virginie Leblanc.

Recommended