Symptômes et délires du monde

Événements, Hebdo Blog 15

« Cherchez la femme »

image_pdfimage_print

Annonce du Café Psychanalyse du 23 janvier 2015*

Depuis six saisons les Cafés Psychanalyse en ACF Île de France ont pour principe d’offrir au grand public aux côtés des cliniciens et amis de la psychanalyse des formes variées de débats. Cela peut être l’invitation d’un psychanalyste auteur d’un ouvrage récemment paru et touchant à l’actualité du malaise dans la civilisation. Cela peut être un débat sur un thème plus étendu avec la participation de plusieurs invités. Ou encore un débat avec un psychanalyste invité et les comédiens et le metteur en scène après une représentation théâtrale sur un thème inspiré par le spectacle. Cela peut aussi être un débat avec plusieurs invités autour d’un film projeté dont le thème n’est pas sans rapport avec le sujet des ouvrages dont les invités sont les auteurs.

Le trait commun entre toutes ces formes de débats c’est qu’il s’agit d’un exercice d’improvisation auquel se prêtent les invités ce qui facilite les surprises et les bonnes rencontres, dixit les échos recueillis du public !

« Traditionnellement, l’éducation des petites filles ne vise qu’un seul objectif : en faire des femmes, de bonnes épouses, de bonnes mères, de bonnes ménagères. Tout ce qui n’a pas trait à cet apprentissage est considéré comme jeu de garçon », ainsi se présente l’écriture, sur fond de tableau noir d’école, du répartitoire des sexes dans la brochure du Théâtre de Châtillon annonçant la représentation du spectacle Modèles mis en scène par Pauline Bureau et interprété par la Compagnie la Part des Anges.

Sur une proposition de François Regnault, nous avons retenu « Cherchez la femme » comme thème pour le débat du Café Psychanalyse qui fera suite à la représentation de Modèles et ce en écho à la question posée par la dramaturgie : qu’est-ce que c’est être une femme en 2015 ? Dominique Miller qui a écrit sur la place de la psychanalyse dans la civilisation d’aujourd’hui et son rapport à la vie, en tant qu’invitée, nous accompagnera dans le débat avec les artistes et le public.

Sont-elles finies les modélisations signifiantes binaires, réduites au plus simple, pour ce qu’il en est des identifications féminines ou masculines qui ont orienté de si nombreuses générations d’enfants, jusqu’aux révolutions soixante-huitardes ? Sont-ils finis le rose pour les filles et le bleu pour les garçons ? Sont-ils finis les jouets formatés, les poupées mannequins et tous leurs accessoires « féminins » ou les appareils ménagers miniaturisés pour les filles futures femmes et ménagères, les pistolets ou les épées ou les « mécanos » pour les garçons futurs guerriers ou entrepreneurs ? Aujourd’hui tous les goûts et les couleurs sont disponibles sur le marché des objets et sont proposés à grands renforts de pubs aux enfants sans distinction de sexes à l’aune des objets adultes. La révolution des consoles de jeux et des jeux vidéo accessibles à tous est à ce titre paradigmatique du gommage progressif de l’ordre générationnel qui permettait jusque-là de s’orienter dans l’avenir : quand je serai grand je ferai ceci ou cela ou encore mieux, quand je serai grand je ne ferai pas comme les parents !

Au temps de la modélisation binaire, les choix identificatoires pouvaient se faire sur le mode de la transgression ou de l’opposition à la norme imposée. Quand le « tout est possible » devient la norme imposée, comment peut s’opérer sa transgression ou son opposition pour se savoir devenir sujet femme ou homme singulier ?…

Dans son spectacle, Pauline Bureau nous propose un tissage de différents textes émanant d’auteurs comme Pierre Bourdieu ou Marie Darrieussecq ou Virginie Despentes ou Marguerite Duras ou Catherine Millet ou encore Virginia Woolf. A ce patchwork littéraire, Dominique Miller ajoutera sa lecture psychanalytique.

La soirée s’annonce d’ores et déjà prometteuse d’un débat vif branché sur l’actualité du malaise de la civilisation. Elle se tiendra le vendredi 23 janvier 2015 à partir de 20h30 au Théâtre de Châtillon : à 20h30 représentation de Modèles mis en scène par Pauline Bureau et à 22h30 le débat avec Dominique Miller, François Regnault, les artistes et le public. Venez nombreux.

Les places étant numérotées, il est recommandé de réserver celles-ci auprès de la billetterie du Théâtre de Châtillon, soit par téléphone au 01 55 48 06 90 ou par mail à billetterie@theatreachatillon.com

Vous pouvez aussi visiter le site du Théâtre sur www.theatreachatillon.com pour toutes les informations sur le lieu et les moyens de vous y rendre.

*José Rambeau – responsable des Cafés Psychanalyse

Recommended